Lettre du Moulin n°2


Lettre du moulin n°2 / août 2015

Pour la troisième année consécutive, une nouvelle journée d’action au moulin a été organisée le dimanche 16 août 2015, à laquelle les Rourois ont été conviés par voie d’affichage. Cette journée a mobilisé 26 volontaires, soit 11 de plus qu’en 2014, présents sur l’ensemble ou une partie de la journée : Renée, Gérard et Florent Cheval, Michèle et Gilbert Ramin, Alexandre Ferrari, Amélie Golias, Jean-Louis Brémond, Yann Bricoux, Myriam et Laurent Vidal, Jean-Pierre et Florian Girerd, Loulou Maynard, Thibault Coppin, Eric et Vincent Pietri, Fabrice et Sandra Zuppo, Olivier Sanmartin, Victor Clauzon, Cassandra Eastwood, Mélanie Charlotte, Clément, Mélissa.

Le travail a été facilité par l’installation d’un compteur électrique au printemps. Le ciment, la chaux et une partie de l’outillage ont été fournis par Jean-Louis (la chaux et le ciment lui ont été rendus par un bon de commande de la mairie), les débroussailleuses et le carburant par Alexandre et Yann et l’enlèvement des déchets verts assuré par les employés municipaux, un grand merci à tous.

Au cours du printemps, un travail de menuiserie avait été réalisé par David Perrero et Franck Fiandino (qui a fourni l’électricité), aidés par Charles-Edouard Lefebvre et Catherine Saulnier (coletinage et logistique) : rabotage et ajustage de la porte (dont la serrure a été changée par René et Gérard suite à la perte de la clé), peinture des clous de la porte en noir, nouvelles couches d’huile de lin passées sur la porte (intérieur et extérieur), traitement du blutoir et essai de restauration dans un angle, réfection du plancher autour de la meule à huile et de la meule à farine (photos ci-dessous). David et Franck poursuivront leur travail en s’occupant de la restauration de la porte du premier étage et du blutoir. Un grand merci à eux également.

Le travail effectué s’est déroulé à l’intérieur et aux abords immédiats du moulin.

En ce qui concerne l’extérieur, trois ensembles de tâches ont été réalisés :

– L’élagage des abords du réservoir, ainsi que la prise des côtes dans le but d’y installer un platelage de travail pour remettre en état la margelle et curer la cuve (Thibault et Yann y sont descendus pour évaluer la quantité de vase présente au fond, estimée à 1 M3 ; photo ci-dessous).



– Le débroussaillage et le nettoyage du vallon, de l’arrière du moulin et de l’accès ouest.

– La coupe du lierre de la grange mitoyenne qui débordait sur le toit du moulin et le curage du canal de sortie de la roue.



A l’intérieur et sur le bâtiment, plusieurs ensembles de tâches ont également été effectués :

– Le rebouchage de trous à l’intérieur et à l’extérieur sur les murs est et ouest.



– La dépose des planches les plus abimées du haut du blutoir, le nettoyage approfondi de l’intérieur et le passage à la brosse métallique des charnières.

– Le dépoussiérage des sols et des murs à l’aspirateur.

– Le nettoyage des dévidoirs à grains et de l’établi du rez-de-chaussée ainsi que le passage d’une couche d’huile de lin sur ces éléments, le nettoyage de pièces métalliques présentes au rez-de-chaussée.

 

 

Dans le prolongement de la journée, une réunion de membres de l’association ainsi qu’une nouvelle visite au moulin ont permis d’esquisser des pistes de travail pour la suite.

– En 2016, nous espérons mobiliser les volontaires sur un week-end complet, les samedi 13 et dimanche 14 août (voire lundi 15) ont été retenus, nous vous invitons à noter ce rendez-vous dès à présent. Plusieurs tâches ont été identifiées, qui nécessiteront une importante préparation en amont : curage de la cuve, réparation des margelles, voire tentative de mise en eau ; mise hors poussière du moulin avec le montage d’une jonction en bois entre les sablières et le toit ; réalisation d’un plancher dans le prolongement du haut de l’escalier ; reprise des tableaux autour des fenêtres ; poursuite des travaux de maçonnerie à l’intérieur (reprise des joints à la chaux notamment). Cette liste n’est pas exhaustive et toutes les idées sont les bienvenues. Dans cette perspective, et selon une idée suggérée par Yann, l’association lance un appel à don de matériels et de matériaux nécessaires à la réalisation des travaux.

Une inspection approfondie du mécanisme de la roue a permis de constater son mauvais état. Deux branches sont fêlées à la base, ce qui nécessite leur soudure. Eric a repris contact avec Robert Martin de Jausiers pour lui soumettre le problème, et Mr Martin se propose de venir rapidement (septembre ou octobre) avec son fils qui dispose du matériel et du savoir-faire nécessaires pour réparer la roue. Un travail de nettoyage préalable est nécessaire, les volontaires pour ce faire peuvent contacter Eric qui coordonnera cette action. Monsieur Martin se propose également de nous céder une crapaudine (pièce métallique sur laquelle repose l’axe qui lie la roue à la meule). Il faut également envisager le changement de la poutre (25 cm de section par 3.50 m environ) sur laquelle repose l’ensemble.

Une fêlure de la roue
La crapaudine

Une autre idée évoquée serait celle de monter, en partenariat avec une association spécialisée, un chantier de jeunes pour réaliser certains travaux. Eric va prendre contact dans ce sens avec une association cannoise qui est déjà intervenue dans la vallée.

– Un devis de menuiserie a été demandé à M. Daniel Jacquot de Clans pour la réalisation de fenêtres et volets, d’un garde-corps pour encadrer la trémie de l’escalier et de la meule à huile au premier étage et d’un châssis vitré permettant de fermer le haut de la façade.

 

Enfin, un grand merci à Lucette Moretti qui a fait don à l’association d’un « banc » à filer la laine. Celui-ci a été entreposé au moulin et pourra ainsi être présenté au public lorsque nous pourrons ouvrir le moulin aux visites. L’association encourage bien sûr tous ceux qui le souhaitent à céder ou à prêter des objets patrimoniaux qui pourraient ainsi être mis en valeur.

 

Texte et photos Olivier Sanmartin, 2015.